Paul Miguel élu à la présidence du Syndicat d’Agglomération Nouvelle de Marne-la-vallée Val Maubuée

Conforté à l’unanimité de la majorité du Comité syndical, Paul Miguel a été élu mercredi 11 janvier lors du Comité Syndical Président du Syndicat d’Agglomération Nouvelle de Marne la Vallée / Val Maubuée.

Lors de son allocution, le nouveau président a remercié les délégués pour la confiance qui lui était accordée et a tenu à rendre un hommage aux présidents qui l’ont précédé.

Agé de 58 ans, Paul Miguel, a mis fin à ses activités professionnelles en tant que de directeur d’une organisation professionnelle du secteur de la presse pour se consacrer pleinement à ce nouveau mandat. Il demeure également conseiller municipal de la ville de Lognes et Président du Syndicat Mixte de Vidéocommunication de l’Est Parisien.

Paul Miguel a rappelé l’importance du travail en équipe qui se fera aux côtés d’un éxécutif renouvelé de 14 vice présidents et a dressé la « feuille de route » de son nouveau mandat en tant que Président de l’agglomération :

  • s’investir pleinement dans le Contrat de Développement Territorial Noisy-Champs Descartes qui doit permettre à la fois de donner un nouvel élan économique sur le site de la cité Descartes et de lancer une écocité très ambitieuse sur les délaissés de l’A103.
  • poursuivre la restructuration des premiers quartiers d’habitat social aux côtés des communes de Torcy et Noisiel
  • réussir la transformation de l’A199 en boulevard urbain. La partie campésienne étant en partie intégrée au Contrat de Développement Territorial et la partie torcéenne concernée par une étude opérationnelle. Ces projets constituent un levier majeur de développement pour le Val Maubuée.
  • reprendre très rapidement les débats autour de la transformation en Communauté d’Agglomération afin de trouver une issue rapide.

Paul Miguel a également rappelé que « les projets de développement ou de restructuration urbaine ne font pas toute la politique intercommunale et que le SAN continuera d’assumer pleinement ses compétences en matière d’espaces verts, de culture, d’insertion, d’aire d’accueil pour les gens du voyage, de transports.... Nous irons même plus loin, avec l’appui des vice-présidents concernés, dans les politiques exemplaires en faveur du développement durable que nous menons depuis plusieurs années. »