Le parc du Segrais, terrain d'expériences

Parc du Segrais, Lognes : Verger

Le parc du Segrais, à Lognes, déjà hôte d’un verger qui ne cesse de s’étendre, accueille depuis cette année sur son sol un verger conservatoire et un jardin en permaculture. Deux initiatives portées par autant d’associations qui confirment le rôle expérimental du parc…

Un verger conservatoire

Sur la butte qui longe et surplombe l’autoroute trône désormais un verger conservatoire de pommes. Planté cette année, il sera complété l’année prochaine pour atteindre une cinquantaine de sujets. L’objectif :  Réintroduire des variétés locales anciennes, en voie de disparition, du fruit défendu rond et charnu. Une initiative fruit d’un partenariat entre l’Agglomération et l’association Les Croqueurs de pomme, qui a l’habitude de mener ce genre de projets et veillera au bon entretien de ces précieux arbres fruitiers.

Un jardin perma-culturé

À quelques pas de là se dessine sur un hectare, un jardin en permaculture. Le principe  : Laisser la nature s’épanouir sans la contraindre pour mieux la comprendre. "La permaculture, c’est une agriculture ‘fainéante’, explique Ismaël Baïteche, directeur de l’association Aventure Nomade, qui gère la parcelle. L’action de l’homme y est réduite au minimum, l’idée étant de recréer l’autonomie de la nature." "Naturellement, les plantes ne poussent pas les unes séparées des autres, abonde Charles Lecomte, responsable de la gestion environnementale à l’Agglomération. Elles sont mélangées et se nourrissent, se protègent ou se contraignent. L’idée est de créer une zone pour observer les plantes qui, localement, poussent le mieux, analyser leur développement, leurs interactions, pour pouvoir ensuite utiliser ce savoir accumulé." En plus d’un léger aménagement et d’une observation attentive de l’évolution du jardin, Aventure Nomade s’appuiera sur celui-ci pour réaliser des ateliers pratiques sur d’anciennes techniques de culture, des moyens de réaliser du terreau ou du purin avec les plantes qui y poussent, etc.

Depuis quelques dizaines d'années pommiers, pruniers, cognassiers, cerisiers, poiriers, vignes, framboisiers, groseilliers ou encore pieds de kiwis s’épanouissent dans le parc du Segrais. Bien plus qu’un espace ornemental ou de loisirs, le parc est un véritable laboratoire de l’Agglomération, qui y  affine ses méthodes de gestion différenciée. Une approche écologique et inventive qui en fait un lieu privilégié pour les amoureux de la nature et sur lequel de belles graines continuent à être plantées…

Plus d'informations