La Ferme du Buisson va devenir un établissement public

Depuis sa création en 1991, la scène nationale de la Ferme du Buisson était gérée par une association. Souhaitant réaffirmer leur soutien envers ce lieu culturel majeur du territoire, ses partenaires historiques, SAN, conseil général de Seine-et-Marne, État (via la DRAC, Direction régionale d’action culturelle) ont décidé de le transformer en EPCC, Établissement public de coopération culturelle.

L’évolution du droit européen ces dernières années a considérablement impacté et fragilisé les partenariats entre les associations et les pouvoirs publics. Afin d’institutionnaliser, de pérenniser et de poursuivre sereinement leurs coopérations engagées depuis plus de vingt ans avec la Scène nationale de la Ferme du Buisson, le SAN, le conseil général de Seine-et-Marne et l’État ont choisi avec elle un nouveau statut et mode de gestion : l’EPCC.

Qu’est-ce qu’un EPCC ?

L’établissement public de coopération culturelle est une structure juridique d’intérêt à la fois local et national ayant pour vocation la gestion d’équipements culturels structurants. À caractère “industriel et commercial”, il est juridiquement et financièrement autonome, soumis à la comptabilité publique et à toutes les règles régissant les structures publiques. Il est donc gage d’une transparence de gestion mais aussi d’un engagement politique culturel fort de l’ensemble des partenaires.“Cette transformation est le résultat d’un vrai dialogue avec nos tutelles, rapporte Vincent Eches, directeur de la Scène nationale, nous savions déjà que nous avions le soutien des élus du Val Maubuée qui ont voulu, bâti, cet équipement culturel de belle envergure. La création de ce nouvel outil de gestion nous rassure sur l’engagement des autres partenaires et sécurise nos recettes financières. Nous allons travailler ensemble, ce sera plus facile pour nous de nous projeter dans l’avenir”.

On ne change rien !

Que le public se rassure aussi. À part le statut et le mode de gestion, rien ne va bouger “à la Ferme”. L’EPCC reprendra l’ensemble des activités culturelles de l’association. Assurée de la confiance des membres fondateurs, l’équipe en charge de la programmation restera la même.