Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales

Soutenir les entreprises artisanales dans leur besoin de financement est l’un des axes prioritaires du Pacte pour l’Artisanat engagé par Mme Sylvia Pinel, Ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme. Dans ce cadre, l’Institut Supérieur des Métiers publie, en partenariat avec la Sous-Direction de la prospective, des études économiques et de l’évaluation de la DGCIS, une étude qui brosse un portrait inédit et souvent inattendu des pratiques de financement de ces entreprises en phase de développement.
Les résultats confirment notamment que les entreprises artisanales sont touchées, au même titre que les autres PME, par une érosion de leurs marges et de nombreux reports d'investissements. Elles se distinguent cependant par des caractéristiques qui leur sont propres :

  • un quart du tissu d'entreprises artisanales est fortement sous-capitalisé ;
  • la grande majorité des entreprises font un recours trop systématique à l'autofinancement pour leurs investissements, ce choix de financement obérant souvent leur trésorerie ou leurs possibilités de croissance ultérieures ;
  • l'absence de solutions alternatives de financement en cas de situation financière préoccupante et/ou de forte croissance.

Enfin, ce travail pointe  la nécessité de mettre en synergie l'ensemble des acteurs du financement et du développement autour de la problématique des entreprises en développement, à l'instar de ce qui a été réalisé pour dynamiser la création d'entreprise.

Voir en ligne : www.infometiers.org

liste des infos