Compte-rendu du Comité Syndical du 22 novembre 2012

Communiqué de presse
Le 22/11/1012

Compte-rendu du Comité Syndical du 22 novembre 2012

Lors du Comité Syndical du 22 novembre 2012, les élus du SAN ont émis leur accord pour la signature prochaine d’une convention avec l’Association des Chefs d’Entreprises de Marne-la-Vallée (ACEM).

Ils ont également adopté à l’unanimité une motion pour un maintien du service d’urgences en continu et la gratuité du stationnement  dans le nouveau centre hospitalier de Jossigny qui ouvre actuellement ses portes.

Convention de partenariat avec l’Association des Chefs d’Entreprises de Marne-la-Vallée

L’Association des Chefs d’Entreprises de la région de Marne-la-Vallée (ACEM) née en 1985 à Torcy est une association indépendante de chefs d’entreprises qui compte aujourd’hui 200 membres.

Depuis longtemps, le SAN de Marne-la-Vallée Val Maubuée entretient des relations avec cette association.

Afin de formaliser ce partenariat et de renforcer l’animation économique territoriale, la promotion et le soutien à l’emploi local, les élus du SAN se sont prononcés pour la signature d’une convention de partenariat avec l’ACEM pour les années 2013 et 2014.

Dans le cadre de cette convention, l’ACEM s’engage notamment à relayer et à participer à certaines manifestations organisées par le SAN, à être un partenaire privilégié pour le concours Val Entrepreneurs ou à orienter certaines demandes émanant de ses membres vers l’agglomération.

Le SAN du Val Maubuée s’engage entre autres à informer les entreprises qu’il rencontre de l’existence et de l’objet de l’ACEM, de promouvoir certaines manifestations organisées par l’ACEM.

Motion du Comité Syndical du 22 novembre 2012

Ouverture de l’hôpital de Jossigny : pour le maintien d’un service public de santé de qualité

Le centre hospitalier de Lagny Marne-la-Vallée ferme progressivement ses portes pour transférer l’ensemble de ses services  d’hospitalisation et de consultations au nouveau centre hospitalier de Lagny Marne-la-Vallée situé à Jossigny.

Conformément aux directives de l’ARS (Agence Régionale Santé) c’est l’occasion pour l’hôpital public d’ouvrir largement ses portes au privé.

Situé sur le territoire de la commune de Jossigny, ce nouvel équipement moderne reposera sur  460 lits à l’ouverture (600 prévus à terme) ainsi que 125 lits en psychiatrie adultes, soit un lit pour 1038 habitants au regard des 500 000 habitants concernés.

Si nous sommes conscients que ce nouvel équipement est nécessaire pour la population, nous regrettons les insuffisances, notamment en termes de capacité d’accueil au regard de la population concernée, mais également le non maintien d’une structure publique de santé  et de proximité sur l’actuelle implantation à Lagny/Marne.

Nous nous opposons fermement à l’entrée massive, sous couvert du vocable partenariat public/privé, du privé lucratif au sein de l’hôpital, au nom de la rentabilité financière.

Tel est le cas de la radiothérapie, qui était auparavant assurée à l’hôpital de Lagny, et qui, sous prétexte du fait que ce dernier ne traitait que 540 patients au lieu des 600 imposés par l’ARS, se voit confiée à la clinique Saint-Faron de Meaux.

Pire, cette implantation correspondra à la mise en place d’une des mesures les plus emblématiques du Projet Régional de Santé et dela Loi HPST : la mise en place de Communautés Hospitalières de Territoire et dont l’une des premières conséquences consistera en une permanence des urgences après 22h alternativement entre les hôpitaux de Meaux et Jossigny.

Jour pair, jour impair : il faudra qu’un habitant choisisse son jour pour être hospitalisé en urgence de nuit et qu’il « tienne la distance ».  Cette décision intervient alors que le syndicat des médecins urgentistes sonne le tocsin sur les conséquences de la réduction du nombre de services  d’urgence et revendique l’arrêt des fermetures.

Par ailleurs, alors que les habitants du Val-Maubuée doubleront le parcours pour se rendre à une consultation externe, des soins ambulatoires, une hospitalisation de jour, ou pour rendre visite à un patient, c’est une multiplication par quatre de la distance s’ils doivent se rendre à Meaux.

Enfin, la décision de l’hôpital de Jossigny de confier la gestion de ses 1000 places de parking dans le cadre d’une DSP (Délégation de Service Public) à la société VINCI, aura pour conséquence d’aboutir au parking payant pour tous, contrairement à Lagny/Marne.

Les usagers de l’hôpital de Jossigny doivent pouvoir accéder aux soins sans avoir à ajouter aux dépenses de santé le prix d’un ticket de parking. Il en est de même lorsqu’ils rendent visite à leurs proches.

Afin de respecter la logique de « soin pour tous » dans le cadre de l’hôpital public, les élus du Comité Syndical interpellent  les pouvoirs publics, le directeur de l’Agence Régionale de Santé, et la direction de l’hôpital pour :

  • que soient maintenues les urgences hospitalières après 22h00 d’une façon continue  à Jossigny  et à Meaux comme c’était le cas auparavant
  • demander l’annulation de la décision de l’hôpital de la Délégation de Service Public de son parking, et exiger que celui-ci soit gratuit

Contact presse
Céline Carole : 01 60 37 24 06 - 06 78 67 31 29
c.carole@san-valmaubuee.fr

Télécharger : Compte-rendu du Comité Syndical du 22 novembre 2012